Lina Giguère
1 juillet 2018
Agrotourisme, Routes et circuits

Le « Road Trip » de Lina et d'André sur la Route des Navigateurs (Jour 1)

Route des Navigateurs- Road trip

Mardi 12 septembre, André et moi regardons le soleil se coucher sur les champs devant chez nous. La soirée s’annonce tranquille. Curieuse d’aller sur Facebook, je vois qu’une amie m’a partagé un lien de Tourisme Chaudière-Appalaches, en prenant soin d’ajouter : « Vous êtes le couple idéal ! »

J’en fais la lecture et je me dis « Wow ! » On cherche deux figurants, un homme et une femme, âgés de 50 et 60 ans, dynamiques, et libres pour un road trip de trois jours en New-West pour la promotion en photos de la Route des Navigateurs. Je me dis aussitôt que c’est nous !

Enthousiasmée par l’idée, j’en parle à André, qui accepte de prendre trois jours de congé si la chance tombe sur nous. Pour ma part, étant travailleuse autonome à la maison, ça s’arrange bien. Sans perdre une seconde, je rédige une brève lettre de présentation et sélectionne une dizaine de nos meilleures photos récentes. Le résultat est attendu le jeudi même.

J’envoie le tout et on se croise les doigts. La réponse inespérée arrive le vendredi en fin d’avant-midi. « Super ! Oui, d’accord, lundi 8 h 30, chez New-West, chemin Filteau à Saint-Nicolas. » Pas à dire, nous nous préparons en un temps record et empilons sacs et valises sur le bord de la porte.

Centre-du-Québec : Lina et André LR
Centre-du-Québec : Lina et André LR

Jour 1

New-West, Saint-Nicolas

Le ciel est encore nuageux lorsque nous pénétrons à l’intérieur de la spacieuse salle de montre où sont exposés différents modèles de véhicules VR fabriqués sur place. Nous y rencontrons Sarah,  et Stéphanie, photographe, avec qui nous ferons équipe pour les trois jours à venir. Un conseiller nous explique les particularités de « notre » VR, un Ford Transit 250 rouge, nommé Liberté. C’est André qui sera conducteur, ce qui me va puisque je suis plutôt du genre à me grimper les pieds sur l’habitacle.

L’équipe de Tourisme Chaudière-Appalaches transporte dans son véhicule de location tous les accessoires qui serviront aux mises en situation, chaises, couvertures, verres, etc. Nous n’apportons que nos propres bagages, comme nous le ferions en vacances. On roule à peine depuis 30 minutes quand le ciel se dégage sur l’autoroute 20. C’est parti pour l’aventure !

Centre-du-Québec

Nicolet

Notre premier attrait sur la route sera celui situé le plus à l’ouest de notre itinéraire, le Parc écomaritime de l’Anse du Port. Nous y sommes accueillis par Caroline, notre hôte de Tourisme Centre-du-Québec. André et moi sommes bien heureux de retourner dans ce boisé situé au pied du lac Saint-Pierre, par une température cette fois qui contraste avec celle de février dernier. Nous empruntons la passerelle de bois qui conduit à la tour d’observation et faisons des arrêts fréquents pour observer cette forêt unique où les feuillus immenses et les fougères verdoyantes ont les pieds dans l’eau.

Centre-du-Québec- Parc écologique
Centre-du-Québec- Parc écologique
Centre-du-Québec- Parc écologique
Centre-du-Québec- Parc écologique

Secteur Sainte-Angèle-de-Laval, Bécancour

Caroline nous invite à la suivre sur la route 132 du côté est du pont Laviolette jusqu’à la microbrasserie Ô Quai des Brasseurs, où nous nous dînerons. C’est l’été ! Depuis la terrasse du deuxième étage, on peut voir les voiliers dans la petite marina et Trois-Rivières juste en face. Parcourant le menu, on se laisse d’abord tenter, André et moi, par la palette de dégustation des bières artisanales. Une fois la pause terminée, nous marchons jusqu’au bout du quai et reprenons les poses ! Cet endroit est un véritable club de pêche avec des supports pour cannes à pêche et un large lavabo équipé d’un pistolet à eau pour arroser ses bonnes prises !

Saint-Pierre-les-Becquets

L’église de Saint-Pierre-les-Becquets, ainsi perchée sur la pointe de la falaise,  a déjà un pied au paradis. Un panneau d’interprétation à l’entrée du stationnement nous la situe cependant le long de la voie maritime, sur la Route des Navigateurs. À partir de la tourelle au bout du terrain, on peut apprécier une vue d’est en ouest sur le fleuve. On accède au quai à la sortie du village par une pente abrupte.

Nul doute, notre New-West est bel et bien rouge tomate ! C’est la remarque que nous nous faisons tous en arrivant à La Tomaterie. Derrière son comptoir, la sympathique propriétaire nous accueille avec un large sourire. Elle nous fait déguster les fruits des transformations faites sur place à partir de la tomate, mais aussi de la canneberge dont la production est d’envergure dans la région. Avant de quitter l’endroit, les bras chargés de conserves que nous rapporterons à la maison, nous nous attardons devant le comptoir réfrigéré des tartes et pâtés à emporter, fascinés par une certaine curiosité. Il faut voir pour deviner !

Centre-du-Québec- Bécancour
Centre-du-Québec- Tomaterie LR
Centre-du-Québec- Tomaterie LR
Centre-du-Québec- Bécancour
Centre-du-Québec- Tomaterie LR
Centre-du-Québec- Tomaterie LR

Deschaillons-sur-Saint-Laurent

Géographie des lieux oblige, les pentes pour descendre au fleuve sont très abruptes dans cette portion du territoire. Celle de Deschaillons ne fait pas exception, mais la descente en vaut le coup, car elle nous conduit à un camping situé dans un cadre exceptionnel, tout en verdure et sur la plage, le camping Cap à la Roche. En cette mi-septembre aux allures d’un chaud mois d’août encore bien des terrains sont occupés. On nous a réservé l’un des plus beaux terrains, juste sur la pointe. Nous nous y installons pour quelques photos. Le coucher de soleil face au fleuve qui emprunte graduellement les tons d’orange du ciel nous émeut.

Une fois le spectacle terminé, nous remercions Caroline pour la journée et nous nous rendons manger dans un casse-croûte en haut de la côte. Je ne me doutais pas que je vivrais à cet endroit d’émouvantes retrouvailles avec une ancienne voisine, dont c’était en plus l’anniversaire ce jour-là. Les voyages nous réservent toujours d’heureuses surprises !

Centre-du-Québec- Camping Cap à la Roche

Commentaires (0)